16 novembre 2017

Les enfants de Peakwood, Rod Marty



Résumé : Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ?
D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ?
Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler…
Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…


Mon avis rapide : Il y a un côté "Destination finale" pas désagréable dans ce roman !
L'ambiance se met en place lentement, le temps de bien cerner les différents personnages, et s'y attacher... pour mieux craindre pour eux quand tout s'accélère !
Rod Marty a une capacité à créer des personnages particulièrement réalistes, grâce à des détails très bien trouvés, qui permettent de s'éloigner des clichés (dans lesquels il serait pourtant facile de tomber).
Je vous le conseille si vous avez envie d'une ambiance pesante, à la limite du roman d'horreur, et que vous aimez tout ce qui concerne des natifs américains (et le côté chamanique) !

15 novembre 2017

Rendez-vous dimanche 19 novembre à Mornant !





Dimanche après-midi, je serai à Mornant pour le salon "Parlons Livres en pays Mornantais".

J'espère que vous viendrez nombreux !

14 novembre 2017

Moi, Peter Pan - Michael Roch



Résumé :
« – Tu pleures ?
Les montagnes sont bleues derrière ses yeux. Une couleur de pluie passée qui regarde, une fois au sol, le souvenir amer de son nuage.
– Peter, répète-t-elle, tu pleures ? »
Offrant une nouvelle vision du personnage, complémentaire et à la fois détachée de celle imaginée par James M. Barrie, Michael Roch revisite le mythe du garçon qui ne veut pas grandir.
Moi, Peter Pan est un roman contemplatif, onirique et d’une poésie saisissante à lire en empruntant le chemin vers la deuxième étoile à droite avant de filer tout droit jusqu’au matin…


Mon avis rapide :


J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman sans en attendre forcément quelque chose de particulier, je l'ai donc découvert avec plaisir, en me laissant gagner par l'aspect onirique de cette prolongation de l'univers de James M. Barrie.
Et je rassure ceux qui se poseraient des questions : pas besoin d'être un expert de Peter Pan pour apprécier cette lecture !


Si vous attendez une histoire linéaire, avec des enjeux clairs à résoudre, un début, un milieu et une fin, vous serez sans doute un peu frustré. Par contre, si vous laissez les mots vous imprégner et vous conduire ailleurs le temps de votre lecture, vous passerez un très agréable moment !










Note : oui, c'est le retour des chroniques rapides avec les catégories "livres à lire / livres lus" et "Je ne suis pas critique littéraire". Je me suis rendue compte que ça me manquait, ne serait-ce que pour conserver en mémoire mes lectures et retrouver à quel moment j'ai lu tel ou tel livre. Je ne détaille toujours pas beaucoup, volontairement, car des tas de blogueurs/booktubers font ça très bien !

10 novembre 2017

Papa de Papier : la couverture et le résumé !

Je suis ravie de partager avec vous les informations qui concernent mon prochain roman : Papa de Papier, qui sort en janvier 2018 aux éditions Syros !

C'est un roman sur la maltraitance et les dessins qui deviennent réels (ou pas) à partir de 10 ans :


Résumé : Aujourd'hui, Ayrton a obtenu un 18 pour son dessin de chat au fusain. "Tu as un don !" a écrit le professeur. Maintenant il faut rentrer à la maison... 
Son père ne sort plus de chez eux et s'en prend de plus en plus souvent à sa mère et à lui, avec des mots très durs et injustes. Alors quand Ayrton trouve sur son balcon un chat exactement identique à celui de son dessin, il commence à croire en son pouvoir et décide de l'utiliser pour créer un papa de papier... 

La genèse de cette histoire date de plusieurs années maintenant, puisqu'il y avait une première version dans le premier jet de L'Empire des Auras (qui ne s'appelait pas encore comme ça). J'avais voulu mettre deux histoires en une ! Celle des Auras, et celle-ci. Quand j'ai réalisé que ça ne fonctionnait pas dans le même texte, j'ai séparé les deux idées : celle liée aux Auras a été publiée en 2016 au Seuil, dans une tranche d'âge à partir de 13 ans, alors que celle-ci concerne un public plus jeune. Je l'ai donc reprise complètement autrement pour revenir au cœur de l'histoire en me posant une seule question : Qu'est-ce que je voulais raconter ?
Vous le découvrirez en janvier !

Et, si vous voulez un petit aperçu, j'avais posté un extrait au mois d'avril.

8 novembre 2017

Retour des Utopiales !

Je reviens des Utopiales, où je me suis rendue pour la première fois. J'avoue que je ne m'attendais pas à un festival de cette ampleur (90 000 visiteurs !), c'est impressionnant.


C'est aussi très différent d'un "simple" salon du livre, où on dédicace quasiment toute la journée : là, j'ai parlé dans des tables rondes, et dédicacé (un peu) pendant l'heure qui suivait... ce n'est donc pas un salon pour signer des tonnes de livres. Par contre, c'est un sacré rassemblement de professionnels, et les échanges et contacts sont très très riches !


Bref, très bien !
Mes livres étaient là !


Les trottoirs de Nantes...

Vendredi après-midi, comme c'était plus calme pour moi, j'ai pu relire le bon à tirer (dernières épreuves) de "Papa de Papier", mon prochain roman, qui sort en janvier chez Syros (je vous en reparle bientôt). 



Et samedi avaient lieu les premiers "états généraux" de l'imaginaire, l'occasion de faire un constat sur les chiffres du milieu, et d'essayer de proposer des solutions pour casser les a-prioris sur nos genres ! On verra bien ce que ça donne, mais ça a le mérite d'exister et d'essayer !


Samedi soir, il y avait la remise de prix (où l'effet Ricochet était sélectionné au prix jeunesse) : le roman n'a pas gagné, mais c'est celui de Taï-Marc Le Than ("Le jardin des épitaphes") qui a remporté le prix et comme Taï-Marc est quelqu'un de super, je suis vraiment contente pour lui !

J'ai croisé (et papoté avec) un nombre incalculable de gens sympas et je les embrasse au passage !

Vraiment, je garderai un très bon souvenir de cette première fois aux Utopiales !!!



2 novembre 2017

Rendez-vous à Nantes pour les Utopiales !


Je suis dès ce soir aux Utopiales, à Nantes, pour parler de voyage dans le temps, de futur, et de l'Effet Ricochet qui est sélectionné au prix jeunesse !!!


Je parle dans la table ronde de 19h ce soir sur "Le futur, pourquoi y aller ?" et dans celle de samedi midi sur "Quel(s) évènement(s) changer dans le passé".
Vous me retrouverez en dédicaces samedi à 13h et dimanche à 13h.
Je suis également présente à la remise de prix du samedi soir et, si tout va bien, aux états généraux de l'imaginaire qui se tiennent samedi matin.

J'ai hâte de découvrir ce salon où je ne suis encore jamais allée (mais dont j'ai entendu beaucoup de bien). Et j'ai hâte de vous y retrouver/rencontrer !

22 octobre 2017

Dans les corrections

Je suis un peu silencieuse sur le blog, mais je travaille quand même, hein, faut pas croire que je ne fais que regarder le meilleur pâtissier, Cousu Main, des séries, et l'intégrale de Bref sur YouTube, ah ah ah, non, mais vous me connaissez, à force.

Hum.

Bref.

J'ai donc corrigé Papa de Papier. "Encore" me direz-vous ? Ben, cette fois-ci, c'est la dernière fois
avant le BAT. Donc, on y est presque !!!
J'aime beaucoup cette histoire, qui est vraiment forte et poétique à la fois... je ne vais pas trop en faire, sinon vous aurez l'impression que j'ai la grosse tête.
Vivement le mois de janvier pour vous la faire découvrir !



Et, sinon, j'ai commencé (et bien avancé) les corrections pour le roman écrit dans le cadre du feuilleton des incos (qui s'est appelé "Comment je suis devenue un robot" puis "j'ai traversé la route", puis "Traverser", mais je ne suis toujours pas convaincue du titre). Là, on est dans la phase "avant envoi à l'éditeur". Si tout va bien, je finirai la semaine prochaine... pour une publication éventuelle en 2019 ! (c'est mon plan, et ça m'étonnerait que ce soit avant).
On verra bien. Je sais déjà à qui je veux l'envoyer, et une autre maison d'édition, avec qui je n'ai pas encore travaillé, m'a demandé de le lire aussi... ça se profile donc pas mal.
Reste à finir de corriger, mais la base est bonne (je me suis fait pleurer toute seule sur une scène : c'est bon signe).

Ces deux romans sont dans la lignée de ce que j'ai fait avec Ascenseur pour le futur (sauf que Papa de Papier aborde la maltraitance, et l'autre le handicap). Le format est proche, et la tranche d'âge aussi (peut-être un peu plus âgé pour le second car travaillé avec des 5ème et des 4ème).

Bon, du coup, comme ça me fait penser à Ascenseur, je suis OBLIGÉE de partager cet épisode de Bref :





À bientôt, les ami(e)s !

12 octobre 2017

Petit compte-rendu du salon de St Etienne

Alors, le week-end dernier, j'étais à St Etienne. Que vous dire ? Comme chaque année, c'était super !
Je dédicaçais sur le stand de la Librairie de Paris, qui a une équipe au top (cœurs sur eux).

Comme cela faisait deux ans que je n'avais pas été invitée, j'avais peur que les lecteurs m'aient "oubliée" mais pas du tout ! Ils ont été nombreux à venir prendre des suites, ou des nouveautés, ou simplement passer me dire un petit mot gentil sur leurs lectures... autant d'échanges qui me font chaud au coeur !
Mais il y a eu aussi les (nombreux) nouveaux lecteurs qui ont découvert mes univers. Quelle joie de faire briller les yeux en racontant mes histoires ! J'ai toujours l'impression d'être face à des gourmands qui s'apprêtent à croquer dans un gâteau !

J'ai eu le plaisir d'échanger avec des collègues auteurs que je découvrais en vrai (comme Sylvie Allouche, Antoine Jaunin ou Laure Monloubou), et de discuter plus longuement avec Manon Fargetton, Sophie Rigal-Goulard ou Arthur Ténor, par exemple !

Bref, une excellente édition, qui s'est terminée pour moi avec des piles de livres qui ne pouvaient plus porter ce nom tellement il en restait peu !

Et puis, vous savez quoi ? J'en avais marre de courir aux quatre coins de l'hexagone (et plus) sans rien voir d'autre que les salles de classe ou les tentes de dédicaces. Alors, quand les organisateurs du salon ont proposé la visite d'un musée de la ville, j'ai dit oui !

Dimanche matin, avant de signer, je suis donc allée au Musée d'Art et d'Industrie où j'ai découvert avec plaisir les trois collections (armes, cycles, rubans), même si nous avons dû presser un peu le guide pour ne pas arriver trop tard au salon (quand même, restons professionnels !).

Voici quelques photos pour vous donner envie d'y aller :

une arbalette

pouvoir soupeser fleuret, rapière et épées à deux mains : top pour une autrice de fantasy !

des fusil extraordinaires donnent des idées...

... des pistolets aussi !

et la pointeuse à clef ? Vous connaissiez ?

Même si les cycles m'intéressent moins, j'ai apprécié les explications



Métier à tisser... des lacets !

L'arrière de l'énorme métier à tisser les rubans

Les cartes perforées, comme des programmes informatiques

Nous avons même eu une démonstration de tissage !

C'était vraiment très complet.

Les cycles, ce n'est pas un sujet qui éveille particulièrement ma curiosité, mais les explications et démonstrations étaient intéressantes.

Pour les rubans, le principe du métier à tisser m'a rappelé ce que je savais des Canuts à Lyon, mais voir la machine en action, c'est quand même très impressionnant !

Quant aux armes... avec un métier comme le mien, c'est de la documentation formidable ! J'aurais pu rester des heures à prendre des notes !!!

Mais mes lecteurs m'attendaient au salon, et il sera toujours temps de revenir en touriste lors de phases de recherches pour un prochain bouquin !

4 octobre 2017

Fête du livre de St Etienne

Je continue dans ma lancée des salons de l'automne, cette fois-ci à St Etienne !




J'y serai dès vendredi (6 octobre) dans le courant de la matinée, jusqu'à dimanche (8 octobre).


J'espère vous y voir nombreux !!!



3 octobre 2017

Aventuriales 2017

Encore une très belle édition pour les Aventuriales 2017 !


Le seul bémol, de mon côté, c'est cette espèce de crève qui m'a frappée le jeudi avant de partir, et m'a suivie tout le week-end, au point de devoir lancer un "Mouchoir Gate" avec appel aux dons pour me fournir assez de mouchoirs pour garder ma dignité !

quelques dons du Mouchoir Gate !

J'ai eu l'occasion de parler d'Ascenseur pour le futur avec des classes de 6ème et 5ème à Châtel-Guyon vendredi :
 
(Photo issue de cet article)

J'ai bien rigolé avec ma Wonderfriend Silène Edgar (que ce soit devant des crêpes ou de la truffade).


Nous étions en bonne compagnie : Carina Rozenfeld, Aurélie Wellenstein, Rod Marty, Valérie Simon, Jean-Luc Marcastel, Cassandra O'donnell, Johan Heliot, Lionel Davoust, Estelle Faye... j'en oublie, bien sûr, c'est aussi pour ça qu'il faut que j'arrête de citer des noms !


Johan Heliot, mon voisin du week-end ! (photo Andrée)
 
J'ai eu le plaisir de retrouver des lecteurs rencontrés lors des précédentes éditions, et de voir les élèves rencontrés le vendredi dans leur collège, sans oublier les visiteurs curieux de découvrir de nouveaux univers !

Bref, pour ma troisième année à Ménétrol, je confirme que c'est un salon super, avec des organisateurs toujours aux petits soins, et des bénévoles adorables, des libraires qui se décarcassent, et un public fort sympathique !

20 septembre 2017

Entre deux salons

J'ai eu un peu de mal à me remettre de Nancy (d'où mon absence sur le blog) ! Peut-être parce que c'était la reprise ? Peut-être à cause des 10 heures de transport (avec une partie bloquée à Paris) ? Peut-être à cause du froid ? En tout cas, le salon en lui-même était super, même s'il m'a laissée sur les rotules !


La place Stanislas, ça ne plaisante pas !

On a bien mangé...


Et j'étais avec ma Wonderfriend Silène Edgar !!!

Mieux vaut une photo floue que pas de photo du tout

Et mon nouveau sac de dédicaces à fait sensation !


C'est vraiment une grosse machine bien rôdée, où j'ai eu le plaisir de raconter mes histoires à qui voulait les entendre, et à faire briller les yeux des (futurs) lecteur (ça, franchement, c'est top !).
Spéciale dédicace à Cyrille qui est venu me dire le dimanche qu'il s'était couché à 4h30 du matin à cause des élémentaires !!!


J'ai retrouvé ou rencontré des collègues du métier... ça fait aussi partie des grands bonheurs sur les salons !


Dans le sens des aiguilles d'une montre, en commençant en bas à gauche : Cassandra O'Donnell, Marie Pavlenko, Marie Caillet, Moi, Timothée de Fombelle, Erik L'Homme, Silène Edgar, Yves Grevet et Manon Fargetton (qui a le copyright de ce selfie de grande tablée !).


Mais du coup, la remise en route dans l'écriture et les corrections à été un peu rude. Là, ça y est, j'ai repris le rythme mais... vendredi, je repars !!!


Direction Les Aventuriales, à Ménétrol (un salon qui monte, qui monte, et que j'aime beaucoup depuis ses débuts !)




N'hésitez pas à venir, c'est vraiment un beau moment d'échange !

7 septembre 2017

C'est la rentrée pour moi aussi !



Premier salon de l'année (scolaire) : Le Livre sur la Place, à Nancy !


J'y serai de vendredi après-midi à dimanche, en bonne compagnie...


Et j'ai acheté des stylos neufs pendant les fournitures scolaires pour mes enfants, donc je suis équipée ! J'ai même un joli nouveau sac pour transporter mes tampons (j'espère juste qu'il est assez grand !). Bref, il faut que je fasse mon "cartable", en plus de ma valise !



Venez nombreux, on pourra papoter !





30 août 2017

Le retour de la vengeance de la campagne

Vous vous souvenez peut-être d'un de mes romans, "La campagne aux trousses", sur lequel j'ai travaillé courant 2013 (voir cet article, par exemple) et qui a finalement été publié en juin 2014 aux éditions Imaginemos.






Pour ceux qui ont suivi, c'était Xavier Décousus qui avait lancé la collection jeunesse. J'avais commencé à travailler avec lui sur le roman, mais... bon, je ne vais pas vous refaire l'histoire, on est malheureusement allés au bout de la publication sans lui.
Quelques mois après son décès, la collection s'est arrêtée et j'ai récupéré mes droits.

À ce moment-là, j'avais déjà envie de retrouver mes personnages (très proches de moi, ma sœur et mes cousines) pour leur faire vivre d'autres aventures en vacances, et j'avais déjà écrit "La Montagne aux trousses" comme une suite indépendante... (j'en parlais début 2015 ici).

Le temps (et les autres bouquins) passant, je ne m'étais pas trop occupée de re-proposer le texte et puis... finalement, ça a bougé !

J'attends le contrat (en cours, donc bientôt) pour l'annoncer officiellement avec le nom de l'éditeur et tout, mais une nouvelle version de "Ma pire semaine de vacances (à la campagne)" va sortir en avril 2018 !

Je suis vraiment ravie que ce texte ait droit à une seconde chance !

Sauf qu'après discussions avec mes éditrices... il est un peu court. Donc me voilà à retravailler cette histoire, pas simplement pour la "faire gonfler" artificiellement ou développer un paragraphe ou deux, mais pour la renforcer ! Et puis, quand je dis "un peu court", il faut carrément doubler le texte, en fait !
J'ai plein de pistes de travail, et j'ai déjà une vision globale de la seconde intrigue que je vais venir imbriquer dans la première (tout à coup, ce n'est plus le même texte... tant mieux, vous pourrez le (re) découvrir avec plaisir).

En un sens, je l'éloigne du côté autobiographique pour ajouter de la fiction. C'est bien aussi.


Bref, voilà à quoi je vais passer mes prochaines semaines.

Histoire de rester encore un peu en vacances au moment de la rentrée scolaire...

24 août 2017

Hop, je fais bouger le blog !

Les amis, comment allez vous ?


Ici, tout va bien. Après trois semaines de vacances en juillet avec déconnection quasi-totale (des années que ça ne m'était pas arrivé, ça fait du bien ! Et non, ma coupure d'internet pendant mon déménagement ne compte pas : c'était stressant et pas des vacances), j'ai repris le clavier pour avancer sur le Projet Patinoire.


Et... tadaaa, j'ai terminé le premier jet hier soir !




Enfin, quand je dis premier jet... j'avais terminé ce week-end, mais je savais qu'il manquait plein de choses, donc j'ai tout relu, annoté, et ajouté les scènes manquantes pour compléter tout ça. Tant que j'y étais, j'ai passé le texte à la moulinette d'Antidote (je ne suis pas une psychopathe des outils de révision, mais j'ai la trouille de laisser trop de fautes avant l'envoi à l'éditeur).


Et hop ! La version est donc partie voguer vers d'autres yeux pour passer à l'étape suivante (valider si on le fait ensemble - ou pas - ce bouquin).


Je me suis décidée pour lui donner un vrai titre : "Sueurs froides à la patinoire" mais il est fort possible qu'il change d'ici la sortie. On verra.


En tout cas, je me suis bien amusée, et j'ai essayé de tenir mes objectifs (moins de morts que dans "Seuls les alligators vous entendront crier", par exemple. Oui, c'est dans le même registre, mais avec une ambiance différente. Forcément, on est à la PATINOIRE !).




hu, hu, devine !


À suivre pour voir si tout va bien et que la publication arrive sur 2018 ! J'avoue que si c'est 2019, ça ne fait rien, car, là encore, si tout va bien, je devrais avoir trois autres sorties sur 2018... j'attends de signer les contrats pour vous en dire plus !



10 juillet 2017

Pause Vacances

Je passe en coup de vent ! Après avoir passé la barre des 100 000 signes sur le projet patinoire, je fais une pause pour les vacances (j'ai 200 000 signes de retard sur mon planning prévisionnel, mais tant pis, je rattraperai en août).

À bientôt tout le monde !

28 juin 2017

Promo sur "Les élémentaires" ! #GrosseOP

Aujourd'hui, et aujourd'hui seulement, les élémentaires sont à 0.99 € en numérique grace à la #GrosseOP de Bragelonne !!!

Foncez !


(Pis, au passage, profitez des promos sur d'autres titres... http://www.grosseop.fr/ ça change tous les jours ! )


27 juin 2017

Projet Patinoire : une histoire qui glace le sang !

Salut les amis ! Comment allez-vous ?

Moi, après avoir terminé une vague de corrections sur Papa de Papier, une autre sur Jivana, et une relecture de Poumon Vert avant envoi à l'un de mes éditeurs, je me suis accordé quelques jours de pause... avant d'attaquer mon "Projet Patinoire" (c'est son titre de travail, ça va changer d'ici la publication).

C'est un nouveau Roman d'Horreur, pour un public un tout petit peu plus âgé que "Seuls les alligators vous entendront crier". Avec le challenge d'avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup moins de morts (mais de l'horreur, ça oui, bien sûr).

Je voulais le commencer le 1er juin, mais, finalement, j'ai attaqué dimanche dernier (le 25 juin, donc). Un "retard" qui n'est pas très grave puisque mon contrat n'est pas signé, et que je n'ai encore aucune date de publication... mais, sur le principe, j'aimerais beaucoup avancer avant mes vacances (en juillet) car je n'aime pas "couper" au milieu d'un projet... et les vacances, c'est sacré, donc, forcément, ce sera une grosse pose en famille.

Bref, si je pouvais arriver près de la moitié, ça serait top !

Il est prévu d'atteindre les 300 000 signes, et j'ai actuellement dépassé la barre des 50 000, ce qui est cool.

Je suis contente d'avoir trouvé le ton, la façon d'entrer dans l'histoire. Il y aura forcément des corrections et de la réécriture sur ce que j'écris ces jours-ci, mais c'est normal (vous connaissez des auteurs dont le premier jet est parfait ? Moi pas).

Pour l'instant, je m'amuse bien... et j'ai hâte de basculer dans l'horreur ! C'est pour bientôt !!!

Il y a un peu de ça...

Un peu de ça...
 
Oui, définitivement ça !
Et, hu hu hu, oui, bien sûr !

J'espère que vous vous amuserez en le lisant autant que moi en l'écrivant !