4 juin 2020

Le pays des contes, T1 le Sortilège Perdu, Chris Colfer





Résumé :

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux du nom d’Alex et Conner… Depuis le décès de leur père, leur grand-mère s’occupe d’eux. Et lorsque celle-ci leur offre un livre qu’ils lisaient étant petits, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout.

Et pour cause, ce grimoire est magique et les transporte dans un monde où les contes sont bien réels. Sauf que ce monde se révèle beaucoup moins merveilleux que celui des livres ! Boucle d’or est une criminelle activement recherchée, Blanche-Neige dissimule péniblement un lourd secret, et même le Petit Chaperon rouge n’est plus une gentille fillette. Pour s’échapper de cet univers, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques, parmi lesquels la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en évitant les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique… qui pourrait bien piéger à jamais les jumeaux dans cette étrange contrée.

Mon avis :

Dans mon défi PAL, il y avait "donner une seconde chance à un roman" et c'est exactement ce que j'ai fait avec celui-là, commencé en 2017, et abandonné autour de la page 50.
Je ne sais plus du tout pourquoi je l'avais mis de côté. Une vague impression d'énervement alors qu'en relisant le début, franchement, ça va. Ça ne méritait pas un abandon sauvage alors que les héros étaient encore chez eux !
Je pense que j'étais grognon parce que j'avais acheté le tome 4 en librairie, par erreur, juste en voyant le nom de l'auteur (Chris Colfer, l'acteur qui joue Kurt dans Glee). Cette erreur liée à un numéro de tome caché (choix éditorial, mais bon) m'avait mis dans de mauvaises dispositions.

Bref, je n'avais pas donné sa chance au roman, je l'ai finalement fait, et je n'ai pas regretté ! C'était très sympa, ça se laisse bien lire. Il y a un côté "Once upon a time" (la série) qui rend l'ensemble moyennement original (on a également eu des histoires revisitées du côté des méchants, etc), mais les choix sont bons.
C'est un tome où on visite, ce qui m'agace en général (on pourra parler des Chevaliers d’Émeraude de vive voix, si vous voulez), mais ici, le plan est exposé du départ (visiter tous les royaumes pour chercher chaque fois un objet), donc ça passe.
Beaucoup de portes ouvertes, j'avais peur qu'elles ne soient pas résolues dans ce tome-là, mais si ! Une bonne gestion de la préparation/paiement.

Bref, c'est bien fait, c'est sympa, et si ma fille (la plus jeune) adhère à son tour, je trouverais les tomes 2 et 3 pour enfin lire le tome 4 à l'occasion !

2 juin 2020

Nomination au Prix Gayant Lecture 2020


Une super nouvelle ! Comment je suis devenue un robot est sélectionné pour le Prix Gayant Lecture 2020 ! La catégorie 3 correspond aux lecteurs à partir de 9 ans (ce qui me semble un peu jeune pour le texte, mais après tout, pourquoi pas !).

En tout cas, le roman continue de vivre sa vie d'une très belle manière, j'en suis ravie !

31 mai 2020

En juin 2020, sur "De Quoi Ça Parle ?"

Je suis vraiment contente de ce premier mois pour la chaîne "De quoi ça parle ?". C'est pas mal de boulot, mais le rendu global est sympa. C'est chouette de retrouver les copains et copines, même virtuellement, et j'avoue que j'ai très envie de craquer sur les romans que je ne possède pas encore (cette chaîne va me ruiner !).

Pour le mois de juin, on continue sur un bon rythme !


27 mai 2020

Où s'imposent les silences, Emmanuel Quentin


Résumé :

D’où que vous veniez, quelle que soit votre Terre d’origine, êtes-vous sûr de vouloir lire les lignes qui suivent ? De vous entendre résumer une histoire en quelques mots sous prétexte qu’ils vous éclaireraient sur son contenu ? Voulez-vous vraiment savoir ce que recèlent ces pages ?

Soit. Sachez donc que vous allez partir à la rencontre d’un étudiant confronté à un tableau de la Renaissance pour le moins anachronique, d’un flic enquêtant sur un cadavre improbable, et d’une femme amnésique se réveillant dans un champ désolé. Trois personnes rattrapées par le déséquilibre des mondes.

Si votre Loi vous y autorise, ouvrez ce livre, avant que ne s’imposent les silences.

Mon avis :

J'étais un peu dans un creux de lecture en fin de confinement (pas envie) et c'était aussi associé au fait que j'arrive au fond de ma PAL, avec les livres offerts, oubliés, essayés puis reposés pour plus tard, ou repoussés car trop compliqués pour mon état d'esprit du moment... j'avais un peu de mal à en piocher un.

Et puis j'ai regardé mon défi PAL fixé en début d'année, et il y avait une catégorie "lire un roman dont le titre commence par une voyelle". Ajoutez à cela que ce livre m'avait été confié par ma fille aînée, qui l'avait déjà lu, et voulait mon avis, il s'est donc retrouvé propulsé au rang de "roman de la reprise".

Je l'ai lu en deux jours ! C'est bien écrit, et le début, particulièrement, nous permet de nous attacher aux personnages pour en savoir plus, mener l'enquête avec eux.
J'ai moins apprécié la partie de flash-back centrale (c'est sûr que si l'auteur avait commencé par ça, j'aurais eu beaucoup moins envie de continuer).

Globalement, j'ai des bémols sur l'ensemble.
[ATTENTION SPOILERS]
Notamment le fait qu'il n'y a presque que des personnages masculins, et que la seule femme a forcément subit un viol, typiquement le genre de truc que je déteste lire.
[Fin de spoiler]

Mais le début est vraiment très bien, et l'ensemble est cohérent, ce qui en fait un bon roman.

Bref, malgré mes bémols, ça a quand même été une bonne lecture !

25 mai 2020

Les chevaliers de la Raclette, la suite avance !

Une grosse partie de mon mois de mai a été consacré au tome 3 des Chevaliers de la Raclette (le premier jet est terminé, il repose avant relecture et corrections).

Je me suis bien amusée en retrouvant Mehdi, Serena et Nina, alias Bagou, Wiki et Nini !

Cette fois-ci, on part en 1755 sur les traces de Mandrin, le "Robin des bois Savoyard" !

En attendant, les bonnes chroniques sur les premiers tomes continuent de tomber :

Sur le blog Aux Petits Bonheurs
Sur le blog Lecture-Love
Sur le blog Les Milles et une pages LM
Sur le Bibliocosme

Sur le site de Decitre, l'avis d'une libraire enthousiaste : "Bourrée de références culturelles et historiques, cette nouvelle collection est un petit bijou que l’on va suivre avec grande attention !"

Ça motive pour la suite !



22 mai 2020

Royaumes de vent et de colères, Jean-Laurent Del Socorro


Résumé :


En 1596, deux ans avant l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s’oppose à Henri IV, l’ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi.
À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme.
Les pions sont en place.
Les troupes royales arrivent devant la ville.
Le mistral se lève.
La pièce peut commencer.

Mon avis :

Encore un très bon roman de Jean-Laurent Del Socorro ! Enfin, pour être plus juste, c'est son premier, donc les autres ont confirmé son talent !

J'ai beaucoup aimé. L'alternance des différents points de vue des personnages permet de bien les connaître et de s'y attacher, le choix de la narration (avant le moment où tout bascule, grosse partie de flash-back pour mieux connaître le background de chacun, puis retour au moment où tout bascule), fonctionne bien. Sur le moment, j'étais un peu frustrée, mais en en parlant à la fin du livre, je me suis rendue compte que c'était vraiment utile.

En plus, dans la version collector que j'ai lu, des nouvelles prolongent bien l'univers et les personnages.

Vivement "La Guerre des Trois Rois", dans le même univers !

6 mai 2020

Avancées avril/mai

Salut à vous, lecteurs et lectrices de ce blog, que je n'abandonne pas, promis.

Bon, avec le confinement, c'est un peu compliqué de tout faire (et j'avoue que la gestion de la chaîne "De quoi ça parle ?" me prend aussi un peu de temps), mais ne croyez pas que je me tourne les pouces en enchaînant les séries, tranquille, dans mon canap'.

Je suis plutôt du genre à bosser double, en ce moment.

Donc, au niveau de mes histoires :

* La Cité du Savoir est en stand-by parce que d'autres romans sont prioritaires (et que j'attends le verdict concernant la bourse demandée)

* Le projet "Violet" n'a pas marché dans sa première version, et il a fallu le reprendre à zéro autrement (mais ce n'est pas 70 000 signes de perdus, on va dire que c'est une base pour un autre roman. Un jour).
La nouvelle version, qui s'appelle plutôt "Violette", en clin d'oeil à la première, a elle été validée (même s'il y aura forcément des corrections).


* Un nouveau projet mystère à vu le jour, qui est plutôt de l'ordre de la commande (ce qui sauve un peu mon année, avouons-le). J'ai encore un peu de temps avant cette dealine, donc pour l'instant, j'avance sur... :

* Les chevaliers de la raclette, tome 3 ! Petit roman, qui devrait être vite écrit (ça tombe bien, ma deadline est dans un mois). De son côté, Jean-Laurent travaille sur le tome 4 en parallèle, comme on l'avait fait sur le 1 et 2. Cette série démarre bien, ça fait plaisir !


Je suis une machine à histoires


Sinon, j'ai un peu de mal à lire en ce moment (pas envie). J'ai une dernière fiche à poster, mais après, je n'ai pas ouvert un roman depuis, je ne sais pas, 15 jours ?
Il va me falloir un regain de motivation de ce côté-là. Surtout que j'arrive à ce moment de ma PAL où les romans attendent depuis des mois/années, donc si j'ai repoussé, c'est toujours pour une bonne (ou mauvaise) raison. Je vais voir dans ma liste de "défis" pour faire baisser ma PAL, peut-être que ça m'aidera.



Par contre, j'ai repris le jeu vidéo, en réinstallant Final Fantasy VII. Pas le remake nouveau tout beau (parce qu'il ne sortira que l'année prochaine sur la X-Box), mais le vieux où les personnages ont des gros bras carrés. Je me fiche un peu du visuel : je déteste les combats en temps réel, et là, au moins, c'est chacun son tour, peinard (j'avais déjà terminé le jeu deux fois à l'époque, une fois en 80 heures, une fois en 40 heures...). Bref, je me régale. Le seul problème est de faire "chacun son tour" avec les enfants et leur tour de télé/console !

Ma version moche



Donc, le matin j'écris, l'après-midi j'envoie des mails, je fais du montage, et je me laisse entraîner dans des tas de trucs (défis de mon groupe de danse, jardinage, ménage, courses, cuisine...). À partir de la semaine prochaine, j'espère garder ce rythme, même si j'aurais moins de relai (mon mari était en vacances ces derniers temps, ce qui était bien cool pour ne pas gérer les enfants en vacances puis les enfants de nouveau au boulot à distance).

J'espère que tout va bien de votre côté !