28 septembre 2020

Les Aventuriales 2020

Retour en images sur les Aventuriales, salon près de Clermont-Ferrand auquel j'ai eu la chance de participer chaque année depuis sa création ! 

J'avoue, la semaine dernière, j'ai eu peur de ne pas pouvoir y aller (un gros coup de fatigue le jour où on m'a annoncé que j'étais "cas contact" m'a fait courir faire un test de dépistage pour le/la covid, qui s'est révélé négatif, ouf).

Premier salon depuis longtemps (Montreuil, en décembre 2019, probablement). C'était chouette de retrouver une forme de normalité, même si tout le monde était masqué, qu'il fallait respecter un sens de circulation, et qu'on pensait tous à se laver les mains ou les désinfecter régulièrement.

J'ai été agréablement surprise de la présence du public (j'avais vraiment peur qu'il n'y ait personne. En plus, il pleuvait, ça n'aide pas !), mais les habitués et quelques curieux ont été au rendez-vous !



Pitcher avec un masque n'est pas facile (on force plus sur la voix) et le risque de se planter dans le prénom mal compris est plus grand... mais on survit !

J'étais accompagnée par mon assistante de choc (ci-dessous en Cthulhu) qui a géré comme une pro l'enregistrement des vidéos pour "De quoi ça parle" (un gros merci aux organisateurs qui nous ont permis d'accéder à une salle, de manière à pouvoir filmer auteurs et autrices sans masque, et sans trop de bruit !).


Je n'ai pas eu l'occasion d'aller faire un tour du côté du concours de cosplay, mais heureusement, beaucoup de cosplayeurs sont venus jusqu'à moi !




Bref, ça fait du bien de recharger les batteries au contact des lecteurs et lectrices avec qui on échange autour des romans, revoir les collègues pour débriefer du confinement et du moral de chacun...


En espérant que ce ne soit pas le seul salon de l'année...

22 septembre 2020

Les Chevaliers de la Raclette : Tome 3 ! "Dans les pas de Mandrin"

Tadaaaa ! 

 


 

Résumé :

 
Bien décidés à percer les secrets du voyage dans le temps, les Chevaliers de la Raclette se retrouvent en 1755, à l’époque de Mandrin.
Ils veulent confronter l’ombre mystérieuse qui les suit, et en apprendre plus sur les voyages temporels de leurs parents.
Mais en aidant le célèbre contrebandier, ne risquent-ils pas de changer toute l’Histoire du pays ?
 
 
Il ne devrait pas tarder à être disponible !!!

14 septembre 2020

Lectures diverses !

En vrac, parce que ça fait quand même partie des lectures dont j'ai envie de parler ici, j'ai acquis la version poche des Culottées de Pénélope Bagieu (j'en avais lu des extraits seulement, et je suis contente d'avoir l'intégrale).

Maintenant, il ne me reste plus qu'à apprendre les noms de ces femmes extraordinaires, et ne pas dire "la femme qui...".
 
 






















J'ai participé à la campagne Ulule sur "Les clichés dans l'histoire" qui regroupe des textes d'universitaires et expliquent d'où viennent certains clichés, en démontent d'autres... c'est très intéressant !

L'ouvrage est dirigé par Noémie Budin, qui avait inclus les Fedeylins dans sa thèse "La représentation du Petit Peuple dans la littérature francophone contemporaine pour adolescents : tradition et renouvellement féériques depuis 1992", en 2016 (rien que pour ça, j'avais envie de soutenir le projet), et, en plus c'est mon formidable co-auteur sur les Chevaliers de la Raclette, Jean-Laurent Del Socorro, qui s'est chargé de la postface... autant dire que je n'ai pas hésité longtemps à contribuer !



Si vous voulez en savoir plus, il y a encore les infos chez Ulule, sinon, vous pouvez directement acheter cet ouvrage via l'association Didaskalie.

Personnellement, j'ai appris plein de choses, et les auteurs, bien qu'universitaires, savent rendre leurs sujets accessibles ! Un chouette projet !

12 septembre 2020

Alien Earth, Megan Lindholm

Résumé :

Dévastée et empoisonnée, la Terre a été abandonnée.

Une race de parasites insectoïdes aux motivations énigmatiques, les Arthroplanes, a évacué l'humanité vers lés planètes jumelles de Castor et Pollux.

Des millénaires ont passé.

Au terme d'une longue mutation forcée, la race humaine a été façonnée pour s'insérer sans dommage dans son nouvel environnement.

Atrophiés et méconnaissables, les humains perdront bientôt le.. souvenir d'eux-mêmes.

Une expédition secrète est lancée, à bord d'un gigantesque vaisseau animal, vers la planète des origines.

Retour vers le mystère impénétrable d'une terre devenue étrangère, ancien éden ou nouvel enfer... Alien earth.

Un regard visionnaire et passionnant sur l'avenir des écosystèmes, l'eugénisme, la survie des espèces... La science-fiction à son plus haut niveau, par une des autrices les plus doués de sa génération.

Tout le talent de Megan Lindholm/Robin Hobb est dans ce roman : une intrigue subtile, fourmillant de détails fascinants de personnages. incroyablement humains même (et surtout) lorsqu'ils ne le sont pas !


Mon avis :

J'ai ce roman dans ma bibliothèque depuis des années. Peut-être 20 ans, même. Et, jusqu'à présent, je ne l'avais pas ouvert.

Pourquoi ? Parce que j'avais peur. Peur d'être déçue. Peur de ne pas retrouver ce que j'aime tant chez Robin Hobb et qu'elle développe différemment sous son autre pseudo. Peur de cette couverture archi-moche...

Et puis, ActuSF a réédité le roman récemment avec une bien plus jolie couverture :

avouez que ça n'a rien à voir !
D'une chose à une autre, on a prêté le bouquin a ma fille, qui ne l'avait pas terminé alors qu'on partait en vacances (et devait le rendre). J'ai donc emmené mon vieil exemplaire moche pour qu'elle termine.
Et j'en ai profité pour le lire aussi lorsqu'elle a eu terminé.

Hé bien, je n'avais aucune crainte à avoir. Pas de déception en vue !

Je ne m'attendais pas à ce que ce soit un hommage à la littérature (où comment la poésie peut permettre de comprendre ce qu'est être humain). Et que dire des personnages non-humains, justement ? De gros coup de coeur en puissance.

C'est beau, c'est drôle, c'est inquiétant parfois. On se laisse embarquer dans cette quête, ce voyage dans ce vaisseau organique entre rêves et réveils, débats philosophiques et pouvoir de l'imaginaire...

Bref, j'ai adoré !

10 septembre 2020

Un(e) Secte, Maxime Chattam





Résumé :

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ? 
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

Mon avis :

L'été, j'aime bien sortir de ma zone de confort et emporter en vacances un roman que je n'aurais pas lu le reste de l'année. Souvent, un polar histoire de redonner sa chance au genre.

J'avais vu Maxime Chattam dans l'émission 21cm et ça m'a donné envie de découvrir son style, histoire de ne pas me cantonner à ce que je connais. J'ai vu ce roman, avec une couverture gaufrée qui met en relief des insectes, et j'ai dit "whaou, celui-là est pour moi !" (ceux qui ignorent mon rapport aux bestioles n'ont pas lu les Fedeylins, Jivana, ou Ma Pire Semaine de Vacances).

Verdict ? J'ai été déçue. 
J'ai eu l'impression de regarder un épisode des Experts ou du NCIS qui se jouerait dans ma tête au fur et à mesure de ma lecture. Ce n'est pas mauvais, hein, c'est juste que je ne vois pas trop l'intérêt de passer autant de temps sur un roman pour une histoire qui aurait pu être bouclée en 25 minutes à l'écran.
Je suis peut-être dure parce que l'auteur a beaucoup de succès (et donc que j'attends à ce que ce soit vraiment bien).

Le bon côté des choses, c'est que j'ai pu cocher la case "lire un thriller" de mon défi PAL (même si Sueurs Froides, fait plus peur, et que Seuls les Alligators vous entendront crier est plus gore. Tous deux sont à partir de 12/13 ans. Bref).

J'ai aussi identifié que, finalement, depuis Agatha Christie, je n'avais pas trop accroché aux romans policiers "modernes". Je pense que j'aime bien les ambiances de cottage anglais et mener l'enquête en même temps que les détectives (quelle sensation quand on se rend compte qu'on avait tout sous les yeux depuis le début !!!). J'ai l'impression que les derniers polars que j'ai lu font de la rétention d'information [avec parfois des narrateurs non fiables, par exemple (ce n'est pas le cas ici)], pour éviter que le lecteur ne trouve trop vite, ou faire un twist de "ah ah, vous ne l'aviez pas vu venir !".
Sur moi, ça ne fonctionne pas. Ou alors, c'était mal amené.

Enfin, j'ai un autre polar/thriller sur ma PAL, fortement conseillé par mon père qui a adoré, donc j'espère que ça remontera le genre dans mon esprit ^^ (c'est un Franck Thilliez, pour celles et ceux que ça intéresse). 
Sinon, dans ce domaine, je resterais sur des romans d'Anglaises du siècle dernier, et ça ira bien ! 

8 septembre 2020

Chroniques des Hémisphères, tome 2 et tome 3, Katia Lanero Zamora

Attention, les résumés contiennent quelques spoilers !





Tome 2 : La Reine de la pluie

Résumé : Au Sud, la pluie est enfin tombée, mais la quête de Sagana n'est pas terminée pour autant : elle doit retrouver sa mère disparue, et partir à la recherche du Bâton de pluie. Mais comment gagner la confiance des chefs alors qu'on est si jeune, et femme de surcroît ? Au Nord, Cham, alias Caracal, toujours magiquement lié à Mangwa, le fidèle compagnon de Sagana, part vers l'Urbe avec ses amis Patou et Phacoch' ; il veut retrouver son amie Shikra - mais il sait au plus profond de lui qu'un jour, il devra unir ses forces à celles de Sagana.




Tome 3 : Le masque du Caracal

Résumé : Sagana et Caracal ont retrouvé le Bâton de pluie, mais à peine sont-ils réunis que le destin les sépare à nouveau...
Qui est l’homme qui détient Caracal et lui propose un étrange marché ?
Sagana pourra-t-elle délivrer le Faso ?
Où sont tous leurs amis, du Nord et du Sud ?
Et que cherchent à oublier Sédaline Binger et Redger Bach ?
Caracal va devoir faire un choix difficile pour aider ceux qui lui sont chers. Porter le masque du Caracal va l’entraîner au plus profond de l’Urbe, au sein de la Tour Binger où Sédaline attend de prendre sa revanche sur la rébellion venue du Sud.Pendant ce temps, depuis les steppes de Sibère, les Totémisés et les Marginaux marchent sur les Grands États du Nord pour mettre à bas leur système inique...

Mon avis :

Je traite les deux tomes d'un coup car après avoir adoré le tome 1 (voir ici) je me suis empressée d'acheter les tomes suivants et je les ais lus à la suite !

Est-ce que j'ai un bémol ? Peut-être certains passages un peu rapides. Mais franchement, on ne peut pas dire que ce soit vraiment grave.

Ça dépote, les héros nous épatent tout en ayant des failles et des doutes... Il y a beaucoup d'originalité, et en même temps des questionnements sur notre monde qui rendent certains aspects de la société familier... des "et si" sur l'évolution de notre monde qui pourrait amener à celui-là.

Bref, je me suis régalée et je vous conseille fortement cette trilogie !

Hop, pour le plaisir, je vous remets le pitch de Katia pour "De quoi ça parle" !


13 août 2020

Avancées d'Août

Je programme ce message, donc ah ah, vous ne savez pas si je suis actuellement en train de bronzer au bord d'une piscine ou en train de faire ma valise, ou... bref. Ah ah, disais-je.

En août, c'est quand même compliqué d'avancer, et j'ai le droit de me mettre en vacances un petit peu. Alors mini point sur la situation.

D'abord, j'ai annoncé la pause pour "De quoi ça parle". Ouf ! Une vidéo par jour, c'est quand même beaucoup de boulot. À la rentrée, on changera de rythme ! Et il devrait y avoir d'autres petites modifications (même si le cœur de la chaîne reste le même).



Au niveau écriture, j'ai surtout travaillé sur "Devine de quand je t'appelle" qui nécessitait une réécriture des premiers chapitres pour permettre que la suite fonctionne.
C'était mon objectif avant de partir en vacances, et c'est validé (pour celles et ceux à qui ça parle, ça correspond à environ 58 000 signes, ce qui n'est pas rien).
Il restera à corriger/ajuster dans le corps du texte, ce qui sera plus simple, mais qui risque quand même de prendre un peu de temps (on verra la dernière semaine d'août, déjà).



Ensuite, il y a ma nouvelle intitulée "Solange de Paris", dont je vous ai parlé ici (ici et même ) sous le nom de code "Violette". Elle sort dans une anthologie prévue pour le mois de janvier et les corrections sont donc arrivées !
Bon, l'avantage des nouvelles, c'est que c'est quand même assez vite corrigé (l'inconvénient, pour moi, c'est que ce n'est pas mon format préféré, donc je ne suis pas forcément à l'aise dans l'exercice).



Voilà pour l'instant.

Je n'ai pas eu mes corrections sur "Mystère" donc je sens qu'il va falloir bosser dans l'urgence à un moment où à un autre. On verra bien.


À part ça, je vous parlerai bien de mon adiction pour Hamilton, mais ça pourrait faire l'objet d'un article entier, donc ça attendra !


En attendant, j'espère que vous profitez de votre été !