11 juillet 2019

"Sueurs Froides" en avril 2020 !

À vous qui lisez ce blog, sachez que je ne le délaisse pas pour de mauvaises raisons :
1) Déjà, comme j'ai eu un "oui" pour "Sueurs Froides", j'ai été en plein dans les corrections (et ça s'est drôlement accéléré), me laissant peu de temps pour bloguer
2) La foudre est tombée pas loin de ma maison, ce qui a grillé ma box (et ma télé, mais c'est un autre problème), ce qui a drôlement limité ma connexion, comme vous l'imaginez (ce n'est pas résolu, mais c'est en bonne voie, comme vous pouvez le constater)


Revenons-en à la bonne nouvelle : la publication de "Sueurs Froides" dont je parlais, à ses début, comme du "projet patinoire" (je l'ai mentionné pour la première fois en avril 2017, c'est dire si ce n'est pas récent).

Il a eu une première version, dans la lignée de ce que j'ai fait avec "Seuls les alligators vous entendront crier" (mais avec beaucoup moins de morts). Ce n'était finalement pas de l'horreur, presque du thriller, et pas forcément adapté à la collection visée... du coup, j'avais mis le texte de côté, et avancé sur le reste.

En mars dernier, j'ai de nouveau évoqué ce projet, je l'ai ressorti de mon tiroir, relu, corrigé (beaucoup), et proposé... aux éditions Gulf Stream, qui ont dit "oui" ! Cette nouvelle version sortira donc en avril 2020 dans la collection échos (pour les ados de + de 13 ans) !

Youhou !

Alors, de quoi ça parle ?
Il est question d'homosexualité (et d'homophobie) dans le sport, avec une opposition entre hockeyeurs et patineurs artistiques... tout ça avec des petites touches de Fantôme de l'Opéra (mais à la patinoire).

La couverture, très différente de mes précédents bouquins, promet de bien rendre cette ambiance (j'ai hâte de pouvoir vous la montrer) !

En attendant, j'ai donc terminé une nouvelle vague de corrections éditoriales (pas la dernière, sans doute), un peu dans l'urgence parce que... je pars en vacances !

Et en vacances, je n'emmène pas de boulot (sinon, ça ne vaudrait pas), pas d'ordi, même pas un carnet de notes (enfin, juste un petit au cas où). Je coupe complètement pendant une grosse semaine, histoire de recharger les batteries car la to-do-list qui m'attend au retour est assez longue. Je vais en profiter pour faire baisser ma PAL, si tout va bien !

Profitez bien de votre été !!!


27 juin 2019

Les éveilleurs, T1 Salicande, Pauline Alphen





Résumé : 

Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d'accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d'aventures. Des aventures comme celles qu'elle lit dans les livres de la tour interdite où s'est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celle que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n'arrivent jamais aux filles. L'avenir va lui montrer qu'elle ne peut pas se tromper davantage...

Mon avis :

C'est un audacieux mélange des genres ! Ce qui commence comme un roman de fantasy laisse entrevoir un fond post-apo, où la magie se mêle à la technologie, où les pouvoirs psychiques et le petit peuple des éléments se révèlent, où l'on découvre des titres de romans ou de films que l'on connaît bien mais que les personnages découvrent comme des mystères à résoudre... Et un petit côté "Jumanji" par moments :) Bref, c'est original !

Ce livre me faisait de l'oeil depuis un moment, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il me conduise dans cette direction. Une fois la surprise passée, je me suis laissée guider dans ce monde pour en découvrir les secrets, au fur et à mesure, comme les personnages.

Une histoire épique qui promet de se densifier encore dans les tomes suivants !

24 juin 2019

Ma Gorille et moi, Myriam Gallot







Résumé :
 

Un roman qui nous fait ressentir ce que c’est que de vivre au contact des animaux, de les aimer pour ce qu’ils sont, sur un pied d’égalité avec nous.
La maison de Jeanne se trouve au coeur d’un zoo. Le zoo de ses parents ! Quand Jeanne était bébé, ils ont accueilli chez eux une petite gorille, Mona, que sa mère avait rejetée à la naissance. Mona et Jeanne ont grandi ensemble. Mais Mona, qui est maintenant adulte, doit être transférée au zoo de Milan. Alors qu’un groupe de jeunes militants s’insurge et manifeste devant le zoo, Jeanne découvre le discours des défenseurs de la liberté animale. Peut-elle aimer Mona et vouloir la garder auprès d’elle ?
 
Mon avis :
 
J'ai eu l'occasion d'écouter Myriam Gallot parler de son livre à la rentrée littéraire de l'ARALL à l'automne, et j'ai aimé l'idée de ne pas donner de réponse, mais de poser des questions. Et, effectivement, tout est en nuances dans le texte.
C'est très bien (et très documenté, notamment via le zoo de St Martin La Plaine, que je connais bien, où les propriétaires ont élevé des gorilles au biberon, chez eux, comme dans le livre). 
 
Je suis ravie de savoir que ce livre a été sélectionné au Prix des Incorruptibles pour l'année prochaine, ça promet de belles lectures et d'intéressants débats avec les élèves !

22 juin 2019

Fandom, Anna Day





Résumé : 

Aucune histoire ne mérite qu’on meure pour elle…
Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre héroïne préférée… Katniss, par exemple ! Le rêve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes incapable de tirer à l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre instinct de survie. Mais pas de panique, vous pouvez toujours choisir de retourner à votre petite vie tranquille de fan, dans le monde réel. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Violet, coincée dans son roman favori...

Mon avis :

C'est un roman qui reprend les codes de la dystopie pour en jouer (des ados qui écrivent de la fan fiction de leur roman préféré se retrouvent projetés dans ce monde et font foirer l'histoire à son début : ils doivent la remettre sur les rails pour rentrer).
Il y a de bonnes choses (et d'autres où on a envie de dire aux personnages qu'ils sont stupides ^^).

J'ai eu peur d'un point habituellement très cliché (dont je ne parle pas pour éviter de spoiler le truc) mais, finalement, c'est assez bien mené donc ça passe.

Globalement, j'ai passé un bon moment de lecture, mais je ne sais pas si j'irais jusqu'à me jeter sur le tome 2 (c'est vraiment construit sur la forme "tome unique dont on peut faire une suite si ça cartonne" dont l'auteur a, du coup, fait une suite).

Pour se détendre en vacances, c'est parfait !

20 juin 2019

La vraie vie de l'école, Pauline Alphen





Résumé :




Le plus important à l’école, ce n’est pas ce qui se passe en classe, mais ce qui se passe à la récré. La vraie vie, quoi.
Ambre, 9 ans, est dyslexique. L’orthographe n’a rien de logique, et les lettres qui se mélangent sans cesse, quel enfer… !
Après trois années de scolarité en dents de scie, ses parents décident d’inscrire Ambre en CM1 dans une nouvelle école censée être très attentive aux élèves dyslexiques. Catastrophe ! Non seulement son institutrice est psychorigide, mais en plus elle se retrouve dans la classe de Morgane, qui était sa pire ennemie en maternelle !
Heureusement, bien que sensible, Ambre a une sacrée force de caractère et de l’humour. Elle ne se laisse pas abattre et elle entame une longue correspondance avec son frère aîné qui, peu à peu, va lui redonner confiance et lui donner le goût d’écrire.

Mon avis :

J'ai été curieuse de lire ce roman que j'ai découvert lors du prix Renaudot des Benjamins (parce que c'est lui qui a gagné). Et j'ai tout à fait compris ce qui pouvait plaire aux enfants : beaucoup d'humour, des scènes très vraies, et une envie de s'en sortir, de trouver des solutions, qui donne de l'espoir !

Bref, une bonne lecture !

18 juin 2019

Quoi de neuf ?

Ouh la la, je délaisse ce blog. Je viens même de tricher en mettant à jour ma dernière rencontre scolaire pour faire semblant de ne pas avoir si peu posté ces dernières semaines...

Mais ne croyez pas que je n'ai rien fait ! J'ai beaucoup travaillé !

Côté romans, les choses avancent pour "Sueurs Froides" (je n'ai pas encore signé de contrat, mais il est en bonne voie de publication pour 2020. Chut, je n'en parle pas encore). Je ne vous ai pas trop parlé du projet secret au nom de code "Raclette", mais j'ai terminé le premier jet, et il doit encore avoir un passage de correction avant de partir chez l'éditeur (lui aussi, pour 2020). Tout ça est très mystérieux, vous l'avouerez, mais c'est compliqué de parler trop tôt des choses... sachez juste que je m'amuse bien !!!

Après la fin de la Raclette, et à moins que les corrections de "Sueurs Froides" ne viennent perturber le planning, je devrais me remettre à "Devine de quand je t'appelle" qui a maintenant assez reposé !

Côté "travail complémentaire à l'écriture", les choses se concrétisent pour les ateliers "écriture et bêta-lecture" que je vais mener dans ma commune au premier semestre de l'année scolaire prochaine ! Deux groupes (un en CM1-CM2 et un en 6ème-5ème). Je prépare les séances et les thèmes... j'espère que les enfants vont s'éclater et qu'ils apprendront à se relire (ça leur servira pour la vie !).

Côté perso, fin d'année scolaire oblige, on enchaîne les pestacles des uns et des autres (j'ai moi même dansé avec mon assoc de Modern Jazz dans un spectacle sur la vie de Camille Claudel, la dernière semaine de répétition était intense, les représentations pas parfaites mais tout de même de très grande qualité, et j'en garde un goût de "trop peu" avec l'envie de danser davantage, maintenant que mon épaule est bien remise [il y a un an, je n'aurais pas parié sur ma capacité à faire ce que j'ai fait le week-end dernier]).
Cette course de folie, en mode pique-nique permanent, n'est pas encore terminée... et je ne vous parle pas des kermesses, sorties de fin d'année, réinscriptions à droite et à gauche, plus quelques jours compliqués à m'occuper d'une Tchoupette malade !

J'ai plein de fiches de lecture en retard (je vais essayer d'en préparer d'avance), mais, voyons le bon côté des choses, comme je n'ai pas le temps de lire, au moins, je ne cumule pas (trop) le retard ! Bon, ça n'empêche pas ma PAL de grossir, elle.

Sinon, la vie continue pour "Comment je suis devenue un robot", avec une sélection au prix Littéraire des jeunes Caladois 2020 (300 élèves de 4ème vont le découvrir l'année prochaine grâce à la médiathèque de Villefranche sur Saône), et une excellente chronique sur le blog Journal d'un éternel Ado qui dit :"Nadia COSTE n'écrit jamais deux romans identiques et encore une fois, je suis admiratif devant le résultat !"

Et ce n'est pas terminé ! (d'autres bonnes nouvelles pour ce roman, dont je ne peux pas encore parler... oh la la, que de mystère...).

Bref, ça va !

14 juin 2019

Rencontre avec le club Adolire

Ma dernière rencontre de l'année scolaire, à St Pierre de Chandieu, était avec un club ado hyper dynamique !

Questions, buffet, jeux, lecture de leurs textes... nous avons passé un super moment qui leur donnera (j'espère) l'envie de découvrir d'autres romans !




Des verres customisés aux couleurs de mes romans !

Mes initiales en crêpes !!!

Les questions étaient glissées dans mes livres... original !