31 janvier 2019

Conseil N°30 : travaille aujourd'hui, tu procrastineras demain



Pour ceux qui ignorent ce qu'est la procrastination : c'est le fait de remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même. 
J'aime donc beaucoup cette devise, qui sous-entend de remettre au lendemain le fait de remettre au lendemain... pour se mettre au boulot tout de suite !!!

C'est ma devise, et je vous l'offre de bon cœur. 
Si vous avez besoin d'un panneau de motivation, en voilà un joli, en modifiant à peine ma devise :


Quoi de mieux pour conclure ces trente conseils qu'un petit coup de pied aux fesses ? Vous n'avez plus d'excuse : go go go ! Allez écrire (ou allez terminer) ce roman !


Je me rends compte qu'il y a plein de choses que je n'ai pas dit, et plein de thèmes qui auraient mérité d'être plus développés... mais je pense que pour commencer, ça résume pas mal les différentes étapes de l'écriture, de la première idée à la publication (et après).

J'espère que vous y avez trouvé votre compte !

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser, soit en commentaire, soit par mail (cliquez sur "me contacter" en haut du blog). Et s'il y a des aspects du métier que vous souhaitez que je développe davantage, dites-le-moi, je peux toujours faire un article complémentaire plus tard !

Dans les jours qui viennent, je préparerai une page récapitulative sur ce blog, de manière à pouvoir facilement accéder au conseil qui vous intéresse (ou reprendre dans l'ordre !).

Et puis, le blog va reprendre une activité normale, avec des publications moins fréquentes (quand même), des mini-fiches de lecture pour mémoire de ce que je lis, et des nouvelles de mes avancées (parce qu'il s'est passé plein de choses en janvier !).

En attendant...


4 commentaires:

  1. Merci Nadia pour tous ces précieux conseils!
    Je vais en faire mon beurre, en prendre de la graine.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nadia,
    Je viens de lire avec grand intérêt tes articles. Notamment celui sur la lettre d'accompagnement : j'ai souvent entendu dire qu'une lettre détaillée et personnalisée était indispensable, or cela me semblait être un exercice superflu voire rédhibitoire pour les maisons d'édition qui manquent déjà de temps pour lire les manuscrits... Contente de voir cette intuition confirmée ici. Et je retiens ton astuce pour la première répétition ! "On n'a pas de temps pour écrire, on le vole": très belle formule :)
    J'ai une question sur la technique du scénario en trois actes: est-ce que tu l'utilises pour chacun de tes romans ? Si oui, est-ce que tu n'as pas parfois l'impression que cette structure narrative bride ta créativité ? Je songe à me référer à une théorie scénaristique de ce type pour aller plus vite dans la construction de mon prochain roman, mais j'ai peur de perdre en originalité... Bref, je serais curieuse d'avoir ton avis là dessus !
    Merci encore pour ces précieux conseils (et à Célia Flaux qui m'a fait découvrir ton blog),
    Eléonore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Éléonore,
      Oui, j'applique la structure en 3 actes pour tous mes romans, mais je n'ai pas l'impression que ça bride ma créativité (ou de "formater" mes histoires) : ça me sert plus de balises pour structurer, et avoir un bon équilibre entre les différentes parties (je trouve Truby beaucoup plus rigide et précis, avec son enchaînement de "là, on voit le plan du méchant, là, on croit que les gentils vont perdre mais finalement ils gagnent"...).
      Un exercice amusant à faire : prendre un film, regarder sa durée, et aller directement pile au milieu... bam, c'est le point de non-retour de l'histoire ! ça fonctionne bien, même avec des thèmes très différents. Pas de raison que ça ne marche pas pareil avec les livres ! (on peut aussi faire le test en prenant un livre dans sa bibliothèque et en l'ouvrant au milieu pour voir... ça marche pas mal !).
      Bref : essaye ! Et adapte un peu pour te sentir bien au besoin !

      Supprimer